• Rosmarie Wydler-Wälti

    Das Recht auf Leben und Gesundheit erfordert eine engagierte Klimapolitik des Bundes. Nur das CO2-Gesetz ermöglicht dringende Klimaschutzmassnahmen und die Einhaltung des Pariser Klimaabkommens.

    Marie-Claire Graf

    Das CO2-Gesetz ist unser wichtigstes Instrument zur Umsetzung des Pariser Klimaabkommens in der Schweiz. Es ist bereits fünf nach zwölf: Wir brauchen jetzt Massnahmen gegen den Klimawandel. Deshalb sage ich Ja z um CO2-Gesetz.

    Olga Miler

    Geld ist ein mächtiges Mittel um deinen persönlichen Werten Ausdruck zu verleihen. Die heutigen nachhaltigen Anlagen sind vielleicht noch nicht perfekt, bieten aber schon viele Möglichkeiten. Ich wünsche mir, dass wir alle unsere Vorsorge und Anlagen dazu nutzten, dafür einzustehen, was wichtig ist. Zeig's deinem Geld - wie es nicht nur für dich, sondern auch für eine nachhaltige Zukunft für uns alle arbeiten kann!

    Tabea Bossard

    Das CO2-Gesetz ist eine Chance für unsere Wirtschaft und eine dringende Notwendigkeit für die Umwelt und Lebensqualität meiner Kinder.

  • Pourquoi #femmespourlaloiCO2 ?

    La terre s'est déjà réchauffée de plus de 1°C. Des mesures doivent être prises pour stabiliser le climat à la limite de 1,5 °C prévue par l'accord de Paris (source). Les conséquences sont des dommages irréversibles pour l'environnement et la société (source). Chaque émission supplémentaire de CO2 entraîne un réchauffement supplémentaire de la planète, qui est irréversible à l'échelle des générations actuelles. En Suisse, 80% des émissions de gaz à effet de serre sont dues aux émissions de CO2 (source). Parmi celles-ci, 75 % des émissions de CO2 proviennent de la consommation de pétrole (source). La loi sur le CO2 est nécessaire pour mettre la Suisse sur la voie d'une stabilisation à 1,5°C et nous donne la chance de laisser un climat stabilisé à nos enfants et petits-enfants.

    Les femmes* sont particulièrement touchées par le changement climatique

    Le changement climatique est une menace pour nous toutes et tous - les femmes sont touchées de manière disproportionnée par ses conséquences, tant au niveau mondial qu'en Suisse. Tout comme le changement climatique est accéléré par le comportement humain, les effets des événements météorologiques et climatiques sont influencés par les structures sociales. Les catastrophes ne touchent pas tout le monde de la même manière. Des études montrent que les femmes* sont plus touchées par les impacts du changement climatique. 80% des personnes déplacées par le changement climatique sont des femmes*. En période de sécheresse, elles doivent voyager plus loin pour accéder à des sources d'eau et pour aider leurs mères, les filles abandonnent l'école. Lorsque les changements climatiques entraînent des migrations, ce sont généralement les femmes* qui sont laissées pour compte, sans les ressources financières et juridiques nécessaires pour subvenir aux besoins de leur famille. Au lendemain des catastrophes, elles sont plus susceptibles d'être victimes de violences sexuelles. En outre, les femmes* sont plus susceptibles d'être touchées par la pauvreté. Il est donc difficile de se remettre des catastrophes qui affectent les infrastructures, les emplois et les logements (Source et source).

     

    L'atténuation du changement climatique par la loi sur le CO2 est un pas dans la bonne direction pour maintenir à distance les effets du changement climatique. Pour les femmes*, ces mesures sont donc particulièrement importantes.

    Les femmes* se concentrent sur l'énergie durable - également dans l'économie

    Une part importante de la pollution mondiale est causée par les entreprises. Il existe des facteurs sexospécifiques intéressants dans le lien entre le respect de l'environnement et les entreprises : une étude de l'université de Hong Kong montre que les entreprises dirigées par des femmes sont également moins polluantes pour l'air et l'eau et produisent moins d'émissions de gaz à effet de serre. Cela est particulièrement évident après le passage d'un homme à une femme comme PDG (source). Il n'est donc pas surprenant que le nombre de femmes* occupant des postes de direction augmente, tout comme le besoin de pratiques commerciales durables. (source).

     

    Depuis 2008, le gouvernement fédéral prélève une taxe sur le CO2 sur les combustibles fossiles tels que le mazout, le gaz naturel et le charbon. Grâce à cette taxe, il est financièrement intéressant de consommer moins de ces carburants ou de s'en passer complètement. Jusqu'à présent, seules les entreprises de certains secteurs (par exemple, l'industrie métallurgique) pouvaient être exemptées de cette taxe. Avec la loi sur le CO2, toutes les entreprises suisses ont désormais la possibilité d'être exemptées de cette taxe. En contrepartie, elles doivent investir dans des mesures environnementales au sein de leur entreprise. La loi incite ainsi les entreprises à mettre effectivement en œuvre des mesures de protection du climat au sein de leur activité. Deux tiers des taxes sur le CO2 payées sur le mazout et le gaz naturel sont redistribuées à la population et à l'économie, tandis que le reste est versé au fonds pour le climat. Avec la loi sur le CO2, les entrepreneur·euse·s qui agissent de manière durable seront récompensé·e·s davantage à l'avenir (source).

    L'investissement durable prend de plus en plus d'importance - les femmes* y prêtent une attention particulière

    Le volume des investissements durables en Suisse a augmenté de 62 % en un an pour atteindre un total de 1’163 milliards de francs suisses, et les fonds durables représentent environ 38 % de l'ensemble du marché suisse des fonds (source). À l'échelle mondiale, les flux d'entrée dans les fonds durables ont augmenté de 88 % au cours du seul quatrième trimestre de 2020, dont 80 % en Europe (source). 7 femmes* sur 10 ressentent l'urgence d'investir de manière responsable (source). Il a été démontré que les femmes* ont beaucoup plus besoin d'investissements durables que les hommes (source).

     

    La loi sur le CO2 s'inscrit dans ce contexte et favorise les investissements respectueux du climat. Par exemple, les stations de recharge pour les voitures électriques, l'achat de bus électriques ou le financement de réseaux de chauffage urbain sont encouragés. Dans le cas des bâtiments, le fonds soutient la rénovation et l'installation de systèmes de chauffage sans CO2.

     

    Les entreprises suisses bénéficient du soutien du fonds pour le climat afin de commercialiser plus rapidement des technologies respectueuses de celui-ci. La Suisse, en tant que centre d'industrie et de recherche, peut accroître sa force d'innovation et ouvrir de nouveaux marchés.

    Le climat devient plus extrême - les femmes* âgées sont particulièrement touchées par les vagues de chaleur

    Le réchauffement de la planète entraîne sans aucun doute des vagues de chaleur plus fréquentes et plus intenses. (source) À cause de la chaleur, les gens tombent malades et meurent prématurément. Les personnes âgées vivant seules, principalement les femmes* âgées, font partie du groupe à risque le plus touché (source). L'Office fédéral de la santé publique écrit : “En Suisse, la canicule de l'été 2003 a causé la mort de 975 personnes (ce qui correspond à une surmortalité de 7 %), principalement des personnes âgées de plus de 65 ans.” (source) En outre, des études sur les vagues de chaleur passées, comme celle de l'été 2003, qui a entraîné plus de 70’000 décès supplémentaires en Europe, indiquent que les femmes* âgées constituent le groupe à risque le plus touché (source).

     

    Afin de prévenir l'augmentation des vagues de chaleur et d'éviter ainsi des conséquences climatiques plus graves pour la santé humaine, le réchauffement climatique doit être freiné autant que possible. La loi sur le CO2 contribue à atteindre les objectifs climatiques de Paris et à empêcher une augmentation de la température de plus de 2°C.

    L'équité des coûts entraîne une plus grande équité entre les genres

    Des études montrent que les femmes* ont tendance à se comporter de manière plus respectueuse de l'environnement que les hommes (source) et laissent en moyenne une empreinte écologique plus faible (source).

     

    En raison des structures sociales dominantes, les femmes* contribuent moins au changement climatique que les hommes. Leur part d'émissions de CO2 par habitant, par exemple, est plus faible au niveau mondial. En raison des inégalités financières, les femmes* sont moins susceptibles de conduire leur propre voiture et donc produisent donc moins de gaz à effet de serre nocifs (source).

     

    Une enquête menée par l'Office fédéral de la statistique auprès de la population résidente suisse a permis de dresser le tableau suivant : les femmes* sont plus susceptibles de faire attention à la consommation d'électricité lors de l'achat de petits appareils électriques ou d'ampoules (76% contre 69%), elles sont plus enclines à acheter des aliments biologiques (46% contre 40%), et seules 46% des femmes* conduisent une voiture tous les jours ou presque, contre 60% des hommes* (source).

     

    La nouvelle loi sur le CO2 contribue à une répartition équitable des coûts et crée ainsi une plus grande égalité entre les genres. L'augmentation de la taxe CO2 sur les carburants, l'introduction de normes de construction nationales, la taxe sur les billets d'avion, la taxe sur les vols en jets privés et la surtaxe sur les carburants soulagent celles et ceux qui émettent moins de gaz à effet de serre.

    ×
    Die Informationen, die Sie an die Website gesendet haben oder die Ihnen von der Website übermittelt wurden, bleiben privat.
    
    Les informations que vous avez envoyées sur le site ou qui vous ont été transmises par le site restent privées.
    
    Le informazioni che lei ha inviato al sito web o che le sono state trasmesse dal sito web rimangono private.